Pourquoi méditer a changé ma vie ?

Quand j’ai commencé la méditation, j’y ai d’abord vu la possibilité de mieux gérer mon stress et de lâcher prise. Je n’avais aucune autre attente précise pour la simple raison que je ne savais pas vraiment ce que méditer pouvait apporter. Mais à force de pratiquer, les effets positifs sur ma vie se sont avérés bien plus nombreux que je ne l’imaginais. Je vous explique pourquoi méditer a changé ma vie et a rendu mon quotidien plus beau !

Méditer pour se retrouver

En plus d’aider à gérer son stress, la méditation permet de s’accorder du temps pour soi et c’est vraiment top. On a tellement de mal à avoir cette petite plage horaire dans la journée, où il n’y a que nous qui comptons, que ce serait dommage de ne pas en profiter.
Quand je monte à l’étage et que je dis que je vais méditer, chacun sait que je ne suis plus disponible, que je coupe avec tout le reste. À part s’il y a une urgence, je ne suis pas dérangée. Compter là-dessus est génial car je peux m’y consacrer pleinement.

Méditer pour mieux s’ancrer

Quand je médite, c’est un peu comme si le temps s’arrêtait. Il n’y a plus ni passé, ni futur. Seul le moment présent compte.
Des pensées arrivent parfois dans ma tête comme tout le monde. Les moments de stress, de colère ou de peur peuvent surgir. Mais peu importe, les pensées passent tranquillement et je ne cherche pas à les retenir. Pour quoi faire après tout ? Mon esprit a bien le droit de vagabonder, si cela lui chante. Je l’accepte, et ne pas m’y attarder me permet de me consacrer à l’instant présent, de m’ancrer. Et quel plaisir d’être là, ici et maintenant, sans rien chercher d’autre.

Méditer pour développer son intuition ?

Une autre chose que j’ai développée de façon flagrante en méditant, c’est mon intuition. Quand je médite, il arrive très souvent que des idées arrivent de façon fulgurante, comme des évidences. À ce moment-là, je sais que je suis sur la bonne voie et que je peux avancer sereinement.
Parfois je bloque sur un sujet et mon intuition m’apporte d’un coup d’un seul la solution. Elle est vraiment trop forte ! À moi ensuite de la mettre en action.

Méditer pour se détendre

À la base de ma pratique de la méditation, il y avait l’envie d’apprendre à me détendre et à gérer mon stress. Sur ce point, c’est aussi gagné.
Quand je sens que ça bouillonne, quand je suis prête à sortir les crocs, méditer m’aide à prendre du recul plus rapidement. À force de pratiquer, je parviens à entrer dans cet état de conscience modifié qu’apporte la méditation de plus en plus vite. Après, guidé par la personne qui a enregistré la séance, j’oublie tout et je termine dans un état de détente durable. Une ressource vraiment intéressante à avoir car, en cas de stress, je sais que cela peut passer plus vite.

Comment je médite ?

Il y a mille et une façons de méditer. Aussi, je n’aurai pas la prétention de vous dire comment vous devez le faire. En effet, je crois que pour que la méditation fonctionne, elle doit vraiment venir d’un élan intérieur.
J’ai tout d’abord commencé par utiliser une célèbre application car je ressentais le besoin d’être accompagnée. Je choisissais mon programme, je cliquais sur « Play » et c’était parti pour 15 à 30 minutes de méditation. Je me sentais bien, je m’appliquais à le faire chaque soir, c’était cool. Mais les relances que je recevais par mail quand je n’avais pas médité quelques jours, les offres commerciales, et le principe de cliquer sur l’appli ont eu raison de ma motivation. C’était il y a quelques années, je n’étais pas prête tout simplement.
Puis, j’ai repris tranquillement quand je l’ai senti, quand l’appel de la méditation s’est fait si fort que je devais foncer. À ce moment, je n’ai pas eu envie (ni besoin) d’utiliser d’application. Je voulais méditer, je me faisais confiance, et cela suffisait. J’utilise donc désormais YouTube où des milliers (peut-être des millions, je ne sais pas) de méditations existent. Il y en a pour tous les goûts, des géniales comme des plus douteuses, mais chacun peut y trouver son compte, et c’est bien le principal. En fonction de mon humeur, de mes émotions et de ce que je cherche à travailler, je fouine jusqu’à trouver la méditation du jour. Il m’arrive parfois d’en tester 3 ou 4 avant de me dire que c’est celle-là que je ferai, mais ce n’est pas grave.
Au niveau du timing, pas de pression non plus. Généralement, je médite tous les jours, le soir, quand les enfants sont couchés. C’est un moment où j’ai rendez-vous avec moi, un moment précieux. Pour la durée, elle varie entre 15 et 45 minutes, au feeling. J’ai choisi de ne pas m’imposer de règles et de laisser faire les choses comme je les ressens.

Méditer est enfin devenu un véritable art de vivre auquel je ne pourrais plus renoncer. J’y ai appris à mieux me connaître et à mieux résister aux aléas de la vie. Et vous, avez-vous tenté de méditer ?

Tél : 07 49 42 84 46 / Mail : contact@emmanuellecollin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *