être soi-même

Alors que les médias, les influenceuses ou même la société ont tendance à nous dicter ce que nous devons faire, comment nous devons le faire et qui nous devons être, nous sommes devenues de vrais petits soldats. Des moutons, diront certains. Mais respirez un bon coup car, en réalité, pour atteindre vos objectifs, une seule chose suffit : être soi ! N’écarquillez pas les yeux comme cela et fermez la bouche, car, vous avez très bien compris, vous avez le droit d’être qui vous êtes.

Au placard, madame Parfaite !

C’est bon, vous pouvez maintenant retirer ce masque de Madame Parfaite, que vous adoriez ! Qui donc pourrait avoir la prétention de tout bien faire, d’être au top niveau, sans jamais avoir une mèche de travers ? Pas moi, assurément, et vous non plus, soyez-en certaine. Et c’est tant mieux car pour être vous-même, il va falloir apprendre à aimer tous vos petits défauts, vos imperfections et toutes les erreurs que vous avez faites ou que vous ferez encore. Vous allez devoir assumer toutes ces choses que vous n’appréciez pas chez vous. Votre caractère de cochon, votre goût douteux pour les séries B, vos cheveux raplaplas et cette petite brioche si moelleuse qui couvre vos abdos. Comment ça, il y a du boulot ?

Être soi : la vérité si je mens

Trouver sa vérité, c’est avant tout ne plus chercher à convaincre les autres de ce que l’on n’est pas. En effet, à toujours faire ce que votre patron, vos amies ou votre conjoint attendent de vous, vous dérivez encore et encore. Vous avez le droit d’avoir votre avis, vos goûts et votre personnalité, même si ils sont différents de ceux des autres. Le tout est de les faire vivre comme vous l’entendez, tout en respectant la vérité des autres. Cela va dans les deux sens, vous vous en doutez.

Le grand chamboulement

Accepter de s’éveiller à soi revient à accepter que votre environnement change. Vos proches pourront vous trouver changée. Certains aimeront, d’autres vous tourneront le dos sans prévenir. Mais c’est ainsi, il n’y a pas de regrets à avoir. Vous saurez au fond de vous que vous n’avez pas changé, que vous n’avez fait qu’enlever votre masque. Vous êtes seulement devenue la personne que vous étiez au fond. Je ne vous dis pas que tout sera simple, ce serait vous mentir. Assumer ce nouveau soi est dur, comme il est difficile de sortir des cases bien tracées et bien propres de la société ou de l’éducation. Cependant, ne laissez pas votre peur du rejet prendre le dessus, ne laissez pas les autres vous dire qui vous devez être. Votre vérité se trouve sur votre chemin à vous, et non sur la copie conforme du chemin de votre voisine.

L’intuition, votre meilleure alliée

Vous vous demandez sûrement : « Mais comment on fait pour être soi ? ». Vous ne le saurez pas du jour au lendemain, sans faire un important travail sur vous-même, qu’on se le dise. Le vouloir est un premier pas, le faire sera le suivant. J’ai tendance à croire que l’intuition est un guide formidable, car la suivre nous mène souvent là où nous devons être. Écouter son intuition (nous aurons l’occasion d’en reparler dans d’autres articles), c’est un peu suivre le mouvement de la vie. Une rencontre avec quelqu’un, un appel, un événement, etc., il existe des tas de signes qui vous montreront que vous êtes sur la bonne voie. Et que risquez-vous après tout à sortir de votre zone de confort ? Que vous essayez ou non d’être vous-même, il y aura toujours quelqu’un à qui cela ne plaira pas. Alors pourquoi ne pas tenter de trouver votre vérité ? Si les choses ne sont pas fluides, si trop d’obstacles se dressent devant vous – ce qui arrive fréquemment -, pas de panique ! Cela signifiera peut-être qu’il faut réajuster les choses, en lâcher d’autres, ou arrêter de calquer la route de quelqu’un d’autre.

Décidée à être enfin vous-même ? Arrêtez donc de vous mettre tous ces stops. Cessez de ne voir qu’à travers le système limitant qu’on vous donne à voir. Croyez plutôt très fort que tout va bien se passer et prenez enfin la décision d’être qui vous avez envie d’être vraiment !

6 réponses pour “Être soi : la réussite est au bout de vous-même”

  • Merci pour ce bel article, Emmanuelle !
    Je crois effectivement qu’il est urgent, surtout pour nous les femmes, de devenir qui nous sommes vraiment, d’écouter notre “petite voix intérieure”.

    A propos de laisser tomber cette quête mortifère de perfection, j’ai reçu il y a peu le best-seller américain de Brené Brown, “The gifts of imperfection”, qui a pour sous-titre “Let go who you think you’e supposed to be and embrace who you are”. Alors c’est vrai, il est en anglais (je ne crois pas qu’il existe à ce jour de traduction), mais voilà une excellente occasion d’improve notre english level !

    Encore bravo d’avoir écouté ta petite voix à toi…

    • Merci pour ton commentaire Marie !

      C’est sympa de partager ce titre de livre. C’est marrant (hasard ou pas) car j’ai justement emprunté un livre aujourd’hui qui s’appelle “L’apprentissage de l’imperfection” de Tal Ben-Shahar. Je ne sais pas encore ce qu’il vaut, mais ce sujet me semble super important. À vouloir être parfait, on s’éloigne tellement de soi et de la vraie vie. C’est justement toutes nos petites imperfections qui font qu’on est unique et c’est en les acceptant qu’on arrive à déculpabiliser de toute cette pression et du syndrôme “Madame Parfaite”.

      Belle soirée à toi !

  • Très bon article, plein de conseils et de pistes judicieux. Il donne envie d’aller plus loin dans la recherche de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *