Quels sont les 4 freins pour passer à l'action ?

Le syndrome du Nouvel An, où on est super motivée pour changer plein de choses dans sa vie, on le connaît toutes. Les idées de changement pour mieux se sentir ou réduire un comportement qui ne nous plaît pas rivalisent d’originalité. Avec la volonté de fer qu’on a, on est vraiment sûre d’y arriver, aucun doute là-dessus. Mais les jours passent et on continue à manger 3 éclairs au café pour le goûter, à préférer Netflix à la salle de sport ou à claquer la moitié de notre salaire en vêtements. Ben oui, c’est pour notre bien !
Aussi, quand on veut reprendre sa vie en main, c’est le même schéma qui se représente. On a envie, on est à fond, mais quand le passage à l’action approche, il n’y a plus personne.
Voyons donc 4 freins qui vous empêchent de passer à l’action et d’engager le vrai changement (là on ne parle plus des gâteaux ou de la salle de muscu).

Frein n°1 : La peur de l’échec

On la retrouve encore et toujours en pole position : votre peur d’échouer est un frein important pour vous lancer. À peine l’idée d’avancer dans votre vie vous a-t-elle effleuré l’esprit que les « Ça sert à rien, tu vas te planter » et les « À quoi bon, tu n’y arriveras pas » vous inondent. Pourquoi tenter dans ces conditions, puisque vous savez que l’échec vous attend au bout du chemin. Vous remettez donc à demain, puis encore à demain, pour finir par ne plus rien remettre du tout. Et au final, vous oubliez ce qui compte le plus pour vous, ce qui vous rend heureuse.
Pour faire taire définitivement cette peur de l’échec, voyez-le comme une chance de vous renouveler. Oui, j’ai bien dit une chance. En vous trompant, vous apprenez, vous explorez, vous expérimentez. Il ne s’agit en aucun cas de vous remettre en cause en tant que personne, car c’est juste une action à un moment précis qui n’a pas fonctionné. C’est important de le garder à l’esprit.

Frein n°2 : Le manque de confiance en soi

Vous avez beau avoir du talent et être une femme merveilleuse, vous êtes persuadée du contraire. Votre estime de soi est au ras des pâquerettes et vous croyez n’avoir aucune qualité ou compétence.
À nouveau, cela se travaille et commence par une attitude bienveillante envers vous-même. Vous savez très bien mettre cette bienveillance au service des autres, alors pourquoi ne serait-elle pas dirigée vers vous pour une fois ? Vous vous lancez dans une nouvelle expérience, vous vous faites de votre mieux et c’est tout ce qui compte.

Frein n°3 : Un perfectionnisme trop aiguisé

Vous adorez bien faire et vous vous investissez à fond dans chaque projet personnel ou professionnel. Mais il peut arriver que ce souci de la performance vous bloque au point que tout passage à l’action devient impossible. Plutôt que de bâcler quelque chose, vous choisissez de ne pas le faire ; au moins personne ne sera déçu.
Pourtant si vous mettez la barre moins haute et que vous acceptez que la perfection n’existe pas, vous vous autorisez à vivre de belles expériences. Tout ne sera peut-être pas parfait, mais qui le remarquera ? Qui verra que la virgule n’est pas au bon endroit ? Lâchez donc prise et profitez des opportunités qui s’offrent à vous.

Frein n°4 : Une ambition un peu grande

La façon dont vous envisagez votre projet ou votre changement peut constituer un frein pour passer à l’action.
Peut-être ne voyez vous que votre objectif final, dans son ensemble, sans entrevoir toutes les petites marches successives qu’il faudra gravir pour y parvenir. Alors le pas est trop grand pour vous et cette folie des grandeurs vous fait perdre votre confiance.
Vous pourrez alors voir votre objectif de deux façons et choisir celle qui vous convient. Soit vous construisez votre but à la façon d’une échelle (bien solide) avec le nombre de barreaux nécessaires pour atteindre le haut. Chaque barreau est une étape écrite noir sur blanc. Vous visualisez ainsi votre progression, et vous pouvez vous mettre un timing de fin si cela vous stimule (et seulement si cela vous stimule).
Soit, si malgré cette succession d’étapes, c’est encore trop grand, pourquoi ne pas tout simplement revoir votre objectif ? Mieux vaut commencer petit que pas du tout, non ? Les chances de tout laisser tomber se réduisent alors, et vous, vous êtes engagée sur le très beau chemin de votre évolution personnelle.

Vous avez maintenant identifié 4 freins pour passer à l’action et vous avez la possibilité de travailler dessus pour qu’ils ne soient plus limitants. Et s’il me reste un dernier conseil à vous donner : lancez-vous avec entrain ! Et une fois que vous aurez osé, plus rien ne vous retiendra car quand le premier pas est franchi, c’est gagné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *